Biographie d’un antisémite

  • Qui est-il ?

Ryke Geerd Hamer (né en 1935) est un ancien médecin allemand radié et condamné à de nombreuses reprises (Voir Parcours criminel) et qui fait toujours l’objet actuellement de plaintes, procès et instructions ouvertes à son encontre. Il s’est pour l’instant réfugié en Norvège (hors de l’U.E.) afin d’éviter ses peines d’emprisonnement, même si depuis peu, il fait déjà l’objet d’une plainte pour exercice illégal de la médecine dans la ville de Sandebjorg.

  • Contexte

Son parcours s’entremêle à des fuites régulières d’une ville ou d’un pays à un autre, pour cause de dettes (échecs d’affaires immobilières, prêt pour ouvrir un cabinet jamais ouvert non remboursé etc) ou de plaintes déposées à son encontre.

  • Etudes

Malgré de nombreuses confusions entre les dires de Hamer, ceux de ses disciples, de ses dissidents et les recherches effectuées auprès de l’université de Tübingen et de Marburg (Allemagne), il est reçu docteur en 1962, à l’âge de 28 ans, et travailla selon un source Wikipedia dans une clinique pour cancéreux en Bavière. Par contre, selon une source Psiram, Hamer n’aurait jamais été Médecin-chef (ni psychiatre, gynécologue, oncologue ou radiologue). Selon cette même source, il serait seulement un peu tardivement, en 1972, devenu « spécialiste en médecine interne ».

Il aurait également tenté de déposer des dossiers auprès d’universités ayant pour sujet ses propres théories pseudo-scientifiques à deux reprises, afin de devenir professeur d’université, en vain.

  • Sa pseudo-théorie

Suite au décès par balles de son fils Dirk, il est soigné et guéri par la médecine conventionnelle pour un cancer des testicules et voit entre son cancer et le décès de son fils un lien de cause à effet. Il invente alors le Dirk Hamer Syndrom (DHS) qu’il renommera ensuite Nouvelle Médecine Germanique. Tout cancer avait à ses yeux une unique cause psychologique, la médecine devenant donc obsolète selon lui pour soigner un cancer. Pour plus détails sur sa théorie, rendez-vous ici.

D’après une source Wikpedia, en cause cette théorie pseudo-scientifique, il fut contraint de quitter la clinique de Bavière où il travaillait.

  • Chronologie de la vie d’un psychopathe

-1953, Hamer obtient son Baccalauréat. Il n’est en aucun cas physicien, comme on peut le lire sur certains sites de ses disciples. Il ne suffit pas d’assister à des conférences de physique pour le devenir. Il faut également passer un examen qu’il n’a JAMAIS passé.

-1962, Hamer obtient son diplôme de médecine, puis poursuit pas un doctorat en médecine un an et demi plus tard, en 1963. (2 tentatives post-doctorales sur sa propre doctrine échouèrent pour absence de scientificité).

-1964 à 1986, il travaille dans 8 cabinets de médecin différents. On pourrait se demander pourquoi changer aussi souvent ?

-1972, Hamer se spécialise en médecine interne

-1978, décès de Dirk Hamer (son fils)

-1981, élaboration de sa pseudo-théorie (DHS)

-1982, ouverture du sanatorium privé Rosenhof où il est le seul médecin en activité. Selon des journalistes enquêtant suite à sa fermeture qu’il n’y avait eu que 7 survivants sur 50.

-1983, ouverture d’un hôpital privé rapidement fermé sur ordre des autorités. Il avoua qu’il y avait eu quelques décès.

-1985, ouverture d’une nouvelle clinique privée durant quelques mois seulement, jusqu’à ce qu’une plainte soit déposée. Il y eu de nombreux décès.

-1985, décès de la femme de Hamer « soignée » ou laissé mourir avec la Nouvelle Médecine Germanique.

-1986, Hamer est radié de l’ordre des médecins en France et perd également le droit de pratiquer la médecine en Allemagne.

-1990, ouverture illégale d’un centre de conseil aussi nommé Centre de médecine Nouvelle à Burgau. Hamer donne des conseils à des curieux contre des cadeaux et lorsque le centre est fermé en 1995, il se sert du fait que 6000 sur 6500 des personnes qui sont venues le voir sont toujours en vie. Mais il semblerait qu’en majorité, il ne s’agissait pas de patients, sa radiation étant récente.

1995, cas Olivia Pilhar qui faillit mourir de la NMG. La justice ordonna que sa tumeur de 4 kg soit opérée et ses parents furent seuls condamnés, Hamer exerçant en Espagne.

-2004, Hamer est arrêté et purge sa peine de prison.

-2006, Hamer bénéficie d’une libération conditionnelle pour raison de santé, cause lourdement mise en doute à l’époque, et aujourd’hui encore.

-2014, actuellement, Hamer se cache en Norvège, (en raison, selon ses dires, d’un mandat d’arrêt à son encontre) où il n’est pas autorisé à exercer la médecine, pas plus qu’en France et en Allemagne (depuis 1986), en Autriche et en Espagne. Il y a déjà une plainte contre lui en Norvège pour avoir voulu « soigner » une enfant cancéreuse.

  • Charlatanisme va avec propagande

Mais Hamer ne se contente pas d’affabuler sur les prétendues réussites de sa Nouvelle Médecine Germanique, qui en plus de 30 ans a tué tous les cancéreux qui ont choisi de lui faire confiance, du début à la fin, et n’a sauvé absolument personne. (Les histoires de guérison miraculeuses ne sont que des histoires, rapidement démontées dès que l’on creuse un peu, telles que les radios de rémission de cancer qu’il montra à la télévision pour tenter de prouver un miracle qui, de toute évidence, n’avait pas eu lieu, puisque la tombe de la personne sur qui la radio avait été faite fut rapidement retrouvée. Il n’y avait pas eu de rémission. Juste des mensonges et une propagande macabre.)

En effet, il s’en prend à la médecine conventionnelle qui avance chaque jour et sauve des vies (contre le cancer, entre autres). Il dénigre la chimiothérapie et compte sur la méconnaissance des traitements contre le cancer et la réputation de leurs effets secondaires.

  • Mais n’oubliez JAMAIS :

Avec la chimiothérapie, vous avez une chance de survivre. Avec la pseudo Nouvelle Médecine Germanique (ou sa copie française, la Biologie totale), vous n’en avez aucune.

  • Paranoïa antisémite

Hamer noie sa propagande anti-chimiothérapie (ou tout autre traitement du cancer et des douleurs terribles qu’il provoque, comme la morphine) dans une prétendue conspiration juive liée à la médecine traditionnelle visant à se débarrasser de la population non juive, via des traitements tels que la chimiothérapie qui, selon lui, tue. Comment ose-t-il dire cela alors qu’il a lui-même été sauvé de son cancer des testicules grâce à ces traitements et à la médecine conventionnelle ?

La conspiration juive et les théories du complot des lobbyistes pharmaceutiques et des pontes de la médecine conventionnelle contre lui et sa pseudo-Nouvelle Médecine Germanique, sont sa parade à toute opposition sensée à son charlatanisme, tels que les deux rejets de ses dossiers post-doctoraux sur ses théories, sa radiation de l’Ordre des Médecins, les plaintes multiples à son encontre ou les témoignages des horreurs vécues par les victimes des cliniques de la mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s